Le 3ème baromètre de l’évolution professionnelle, réalisé par l’ifop pour le Réseau EVA, opérateur du conseil en évolution professionnelle dans 7 régions le confirme : l’évolution professionnelle occupe l’esprit des salariés !

Les données du baromètre pour la région Bourgogne-Franche-Comté :

Etude réalisée par l’IFOP à la demande du Réseau EVA Bourgogne Franche-Comté, sur un échantillon représentatif de la population salariée de 7 régions françaises en 2022.

Le conseil en évolution professionnelle : un service public gratuit de mieux en mieux connu pour accompagner les envies d’évolution professionnelle

En région Bourgogne-Franche-Comté, l’enquête montre que le service de conseil en évolution professionnelle est désormais connu par 55% des interrogés contre 32% en 2021. Il trouve sa place dans un paysage où la moitié des salariés ont connu une évolution professionnelle au cours des 3 dernières années.

50% des salariés ont connu une évolution professionnelle au cours de ces 3 dernières années

La proportion de salariés ayant connu une évolution professionnelle au cours des 3 dernières années ne cesse de progresser depuis 2020, et cette dernière reste avant tout associée à une augmentation de salaire.

Un salarié sur deux a connu une évolution professionnelle au cours des 3 dernières années, et jusqu’à 63% des moins de 30 ans.

35% associent l’évolution professionnelle à une augmentation de salaire, soit +14% depuis 2020. On semble cependant assister aux prémices d’un changement de paradigme, assimilant davantage le fait d’évoluer professionnellement à un gain dans sa qualité de vie, plutôt qu’à un gain de responsabilités ou de compétences purement professionnelles. Ainsi, 10% associent l’évolution professionnelle au bénéfice d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée (+2 points par rapport à 2021). 6% considèrent également l’évolution professionnelle à travers le changement de métier (+4 points)

80% des interrogés craignent que la baisse de pouvoir d'achat ait un impact sur leur situation professionnelle

Des salariés spontanément optimistes vis-à-vis de leur situation professionnelle dans les mois à venir, mais qui se montrent néanmoins inquiets au regard de la conjoncture actuelle.

8 salariés sur 10 se déclarent spontanément optimistes vis-à-vis de leur situation professionnelle dans les mois à venir, dont près d’1/4 (23%) très optimistes. Dans le détail, cela concerne surtout les moins de 30 ans (91%). Dans le même temps, 80% des salariés de Bourgogne-Franche-Comté se montrent inquiets de la baisse du pouvoir d’achat.

Près de 7 femmes sur 10 redoutent les conséquences d’une nouvelle épidémie sur leur situation professionnelle, soit 10 points d’écart avec les hommes. Elles sont de fait celles ayant le plus souffert de la crise sanitaire, tant sur le plan professionnel et que sur le plan personnel, et notamment vis-à-vis de l’articulation des deux sphères pendant les périodes de confinement et/ou de fermeture d’école.

68% envisagent une évolution professionnelle dans les 2 prochaines années

Des salariés toujours plus nombreux à envisager une évolution professionnelle au cours des 2 prochaines années, pour des raisons avant tout liées à la rémunération, à l’envie de se confronter à de nouveaux défis, mais aussi à la sécurité de l’emploi.

Plus de 2/3 des salariés (68%) envisagent une évolution professionnelle au cours des 2 prochaines années. Ce score enregistre une progression par rapport à 2021 (+ 14 points).

La volonté d’évolution s’inscrit toujours dans la continuité du parcours professionnel des salariés, qui souhaitent majoritairement évoluer dans le même secteur d’activité et aussi et surtout dans la même entreprise.

Parmi les salariés de Bourgogne-Franche-Comté envisageant une évolution professionnelle au cours des 2 prochaines années (soit 68% de l’échantillon), une large majorité (60%,+3 pt 2021) continuent de vouloir évoluer dans le même secteur d’activité. En parallèle, ces salariés sont également 2/3 (61%) à déclarer préférer évoluer au sein-même de leur entreprise, alors qu’ils ne sont que 32% à l’envisager en changeant d’entreprise, ou encore 7% en quittant le salariat.

Parmi les déterminants du souhait d’évolution professionnelle, la quasi-unanimité des salariés de la région (95%) considère la possibilité d’un meilleur salaire comme le premier élément déterminant ou important (dont 73% pour qui cela serait déterminant), suivi de la perspective de nouvelles missions (76%, dont 32% déterminant) et tout particulièrement chez les jeunes salariés, en demande d’évolution (86% des moins de 30 ans, +10 points par rapport à la moyenne). Le fait d’obtenir une charge de travail plus raisonnable apparaît comme le 3ème élément déterminant pour 73% d’entre eux.

86% se sont renseignés sur l'évolution professionnelle en 2021

Pour s’informer sur le sujet de l’évolution professionnelle, les salariés de la région Bourgogne-Franche-Comté ont toujours recours à de multiples sources d’information, mais privilégient celles dites « relationnelles ». En parallèle, leur connaissance des dispositifs d’aide existants progresse significativement cette année.

Nous avons observé que 68% des salariés envisagent une évolution professionnelle, mais ils sont encore plus nombreux à se renseigner sur le sujet. En effet, 86% ont eu recours à au moins une source d’information sur le sujet de l’évolution professionnelle, 30% des salariés ont sollicité directement leur employeur, et 30% ont sollicité leurs collègues. Ces sources d’informations, faisant directement partie de l’environnement professionnel proche du salarié, semblent être préférées à la recherche via des sites web, qui ne sont cités que par 24% des salariés.

83% des salariés de la région déclarent cette année connaître précisément au moins un dispositif d’aide à l’évolution professionnelle et ils sont 53% à déclarer en connaître précisément au moins trois (+11 points). Sur le podium : 95% déclarent connaître le CPF, 92% le bilan de compétence et 83% la VAE.

Les salariés de la région sont également plus nombreux cette année à s’estimer bien informés et bien accompagnés sur le sujet de l’évolution professionnelle.

En 2022, plus des 2/3 des salariés (71%) s’estiment bien informés sur le sujet de l’évolution professionnelle, dont 21% tout à fait bien informés. Ce score est en progression constante depuis 2020, passant de 49% à 52% en 2021, et à +19 points en 2022.

Retrouvez les données nationales sur le site internet de l’ifop